Japon Tour 2014 – Il était une fois : la plage!

Salut à tous,

De retour au Japon, nous voulions un peu de soleil, de chaleur et de plage! Nous l’avons trouvé : à deux endroits totalement différents : La plage de Naminoué et la plage de Mibaru dans le sud de l’île, sur la côte Est.

Seulement deux plages?

Pas vraiment, nous avons voulu également tenté l’expérience de Mihama, la plage américaine, à Chatan mais nous étions tellement déçu que je n’ai pas vraiment envie d’en parler. La déception a été totale ou presque, arrivés en fin de matinée après nous être fait arnaqué par un chauffeur de bus peu scrupuleux (ça ne nous était jamais arrivé au Japon, bah maintenant c’est fait!), la marée était basse et la plage était plus que moisie avec ces 10 cm de fond pleins d’algues!

La plage de Mihama...ne vous fiez pas à la photo! En vrai, c'est moisi!
La plage de Mihama…ne vous fiez pas à la photo! En vrai, c’est moisi!

Je dis déception presque totale car le point positif de cette excursion est notre découverte du Double Quarter Pounder with cheese et de sa version simple mais épicée (tellement que j’en avais les larmes aux yeux) mais super bonne!

Le quarter pounder with cheese spicy vu de l'intérieur :-D
Le quarter pounder with cheese spicy vu de l’intérieur 😀

Il faut quand même accorder à cet endroit un autre aspect rigolo : la présence d’un village américain ou nos amis G.I. postés à Okinawa peuvent s’enfiler les glaces américaines et payer leurs consommations…en dollars!

L’endroit se présente un peu comme un parc d’attraction, il y  en a quelques unes,  des endroits où manger de la bouffe américaine, de fausses façades et tout le toutim.

Nous voilà à l'entrée du village américain donc...
Nous voilà à l’entrée du village américain donc…

 

Mihama : on se croirait à Disneyland
Mihama : on se croirait à Disneyland

La plage de Mibaru

C’est concrètement la plus belle plage de notre voyage,  une grande étendue de blanche et bleue :

Sur la plage abandonnée...
Sur la plage abandonnée…

Attention toutefois car ce n’est pas du sable que vous foulez mais du corail réduit en poudre plus ou moins fine, voire avec des morceaux assez coupants. Prévoyez donc les chaussures de baignades si vous voulez évitez le rapatriement d’urgence à l’hôpital du coin avec les pieds en sang (c’est arrivé à un jeune garçon quand nous y étions).

Seul bémol, il faut venir tôt dans la journée car la mer se retire à partir de midi et à marée basse, c’est moins bien…Mais le matin, vous vous baignerez avec les locaux puisque ce sont les seuls à se pointer à la plage!

Nous avons expérimenté un second bémol, du fait de notre dépendance aux transports en commun : il nous a fallut bloquer la journée pour nous rendre sur cette plage magnifique! Mais le trajet en bus est direct, et ne coûte pas non plus un bras, contrairement au taxi.

Mais comme nous étions là pour la journée, nous en avons bien profité et nous nous sommes accorder un curry à déguster sur la plage à l’ombre des palmiers! Priceless!

Curry!...on the beach!
Curry!…on the beach!

Et puis, il a fallut quitter la plage, on en avait quand même pour un petit moment à rentrer, un dernier coup d’œil?

A bientôt Mibaru beach!
A bientôt Mibaru beach!


La plage de Naminoué : there’s no place like home!

Notre spot principal, celui de tous les jours, ou presque était la plage de Naminoué, celle de Naha si vous voulez. Pourquoi? Pour sa situation géographique pratique à 30 minutes de l’hôtel avec une ballade sympa, mais également pour son ambiance familiale, ces filets anti-méduses tueuses et son autoroute!
Si au démarrage, ce dernier aspect nous a trouvé un peu interdit, il faut avouer que ce n’est pas tous les jours que l’on se retrouve à se baigner entre les piliers d’une autoroute :

L'autoroute, côté pile!
L’autoroute, côté pile!
Et la plage côté face!
Et la plage côté face!

Des filets anti-méduses?

Parfaitement messieurs dames, parce qu’à Okinawa, notamment, on trouve beaucoup de Cubozoaires, ou méduses boite, dont la piqure est mortelle! Nous avons donc joué la carte pratique et safe : la plage protégée!

Une Méduse-boite
Une Méduse-boite

 Le problème de sécurité des baigneurs est tellement important que les autorités et les hôtels communiquent beaucoup à ce sujet. D’ailleurs, la plupart des plages surveillées sont équipés de filets anti-méduses pour protéger les baigneurs.
Pour les plages non protégées, on a aussi l’option burkini intégral, dont les japonais sont friands. Ils ont de larges gammes de vêtements de baignade (vestes, pantalons, chapeaux) pour enfants, femmes ou hommes. Ces gammes proposent des vêtements permettant de filtrer les u.v. à différents indices de protection : indice 10, 20, 30, 50…jusqu’à protection totale bien-sûr!
Les baigneurs réalisent ainsi un coup double : ils se protègent des rayons du soleil et des piqûres de méduses et autres bestioles (la mer c’est dégeu!).
Bien-sûr, si on n’a pas les moyens de s’offrir ces vêtements spéciaux, il reste l’option de se baigner tout habillé en jean et T-shirt (vu sur la plage de Naminoué).

Et une ambiance familiale!

Certes nous n’étions pas seul au monde sur cette plage, mais loin des plages touristiques ou inaccessibles nous étions au contraire à la plage avec les vrais gens d’Okinawa…enfin, ceux qui vont à la plage, les familles, élèves des collèges et lycées environnants.

Une ambiance familiale... Ici, on vient habillé et avec son parapluie!
Une ambiance familiale… Ici, on vient habillé et avec son parapluie!
Le match de foot du soir entre lycéens...voire avec les bidasses du coin!
Le match de foot du soir entre lycéens…voire avec les bidasses du coin!
Quand on vous dit une bonne ambiance!
Quand on vous dit une bonne ambiance!

Ça donne envie, hein?! Le seul probleme: c’est à 10 000 kilomètres! 😉

Live long and prosper

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.