Captain’s log : Jour 1

Salut à tous!

Vous l’attendez, peut-être, depuis longtemps voici enfin sur vos écrans le retour sur notre dernier (en date) voyage au Japon. Comme le suggère le titre de ce post, nous choisissons ici le format “journal” pour que vous puissiez nous suivre, jour après jour (ou presque) durant notre périple. Nous souhaitions au départ faire des mises à jour directement depuis le Japon mais pris dans le feu de l’action, cela s’est avéré difficile… Bref, commençons donc par le commencement : l’arrivée au Japon!

Bien contents d’être arrivés, après les 12 heures d’avion, nous avons, enfin, posé les pieds sur le sol japonais! Yatta! Il est environ 8 du matin à Tokyo/Narita et la première chose que faisons : prendre le Nex soit le Narita Express qui nous emmène à Tokyo Station en 1 heure!

Nous avons bien entendu validé nos pass JR pour les trois semaines à venir dans l’agence de l’aéroport, et hop: 800€ (400 par personne) bien dépensé!

Nous dans le Nex

Comment décrire le Nex? Humm, c’est un peu comme le RER B qui emmène les touristes depuis ou vers CDG… Qu’est-ce que je raconte?! N’importe quoi!
La seule comparaison possible est qu’effectivement le train relie l’aéroport de Narita à Tokyo. Mais c’est un train direct, confortable et propre avec des cadenas de sécurité pour les bagages et des rangements en nombre suffisant pour tout le monde.

Comme vous vous en doutez, nous étions bien fatigués et cette heure de calme nous a permis de bien décompresser entre l’avion, les démarches diverses et la frénésie de Tokyo. En gros, on a dormi!

L’arrivée à Tokyo station est toujours un grand moment, même si ici nous n’étions pas en heure de pointe, en effet la gare est extrêmement grande avec les TGV, les métros et les trains de banlieue et tous les voyageurs qui vont avec!
La première chose à faire en arrivant à Tokyo, en tous cas pour nous, mettre les valises à la consigne automatique pour pouvoir nous déplacer sans se trimbaler 15 kilo de fringues sur roulettes, chacun! Ici, pas de problème, puisque les consignes couvrent plusieurs tailles : petite, moyenne et grande (suffisamment pour caser une grande valise).

Les fameuses consignes...No babies inside! ;-)

Ensuite : Kombini! Adaptation phonétique japonaise de “Convinient Store”, l’équivalent de nos épiciers, sans la hausse de tarifs qui va avec en France, se retrouve partout au Japon : dans les gares, dans les rues, sous les ponts, sur les quais! Nous avions soif et besoin de trouver un endroit où manger!

Une fois trouvé à boire et à manger : direction le parc impérial, un oasis de verdure et de tranquillité à deux pas de la gare de Tokyo station. Ça a l’air d’un vieux slogan mais je vous promet c’est à 5 minutes à pied de la gare.
Par contre, évitez les coins sombres! Il y a des pervers me direz-vous? Pas que je sache, par contre les moustiques n’attendent que vous pour se mettre à table. Nous avions déjà fait cette erreur en 2008, nous installer à l’ombre, au frais pour déguster notre café au lait glacé. Résultat : nous nous sommes fait bouffer par les moustiques en quelques minutes!

Nous sommes quand même resté au parc pour aviser de la suite des événements et boire notre boisson, au soleil! Après avoir quelque peu cuit, nous sommes allé récupérer notre bagages à la gare, direction : l’hôtel Villa Fontaine à Kayabacho!

La chambre à l'hôtel Villa Fontaine

Pour ceux qui préfèrent entendre la douce voix de Fantom : voici un petit fichier audio qui devrait vous ravir!

Pour voir plus de photos, rendez-vous au manoir!

Live long and prosper

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.